À propos de la sécurité et le tourisme à Cuba

Cuba est un pays sécuritaire à visiter. En fait, il est l'une des destinations les plus sûres dans l'ensemble des Amériques. Le taux de criminalité y est très faible. L’industrie touristique est très importante pour l'économie de Cuba. Gardiens et polices surveillent les rues, hôtels et plages pour assurer un environnement sécuritaire pour les touristes.

Sécuritaire ne veut pas dire 100% sans criminalité. Vous devez toujours user de bon sens et prêter attention à vos biens, comme vous le feriez dans tout autre pays.

La plupart des crimes sont non-conflictuelle (c.-à-d. vol à la tire, à l'arraché, et prostitution).

Les crimes violents contre les touristes sont presque inexistants. Bon nombre de Cubains sont des entrepreneurs et peuvent essayer de vous vendre quelque chose, de proposer leur aide, mais sans être menaçant. Si vous n’êtes pas intéressés, simplement faites leurs signes que non avec un sourire.

Les Cubains sont un peuple chaleureux, ouvert et serviable. La plupart des hôtels et centres de villégiature ont des systèmes d’alarme incendie, des extincteurs et divers programmes de sécurité et des procédures sont mises en place. Mais parfois la sécurité peut être un peu déficiente surtout lors de certaines excursions ou activités. Il est donc essentiel pour les voyageurs d'user de bon jugement. Si vous êtes témoin d’une situation qui vous rend mal à l’aise, surtout n’hésitez pas d’en faire part à votre guide ou aux personnels de l'hôtel.

Il est important de réaliser que voyager représente toujours un certain risque. Si vous n'êtes pas à l'aise après avoir lu les informations et conseils contenus dans cette page, il est peut-être préférable de ne pas voyager et ainsi éviter de gaspiller votre argent dans une aventure que vous ne profiterez pas entièrement. À propos de la sécurité à Cuba, posez-vous cette question ... est-il si différent (lire plus sécuritaire) dans votre propre ville?

Le gouvernement du Canada offre en ligne un site Web pour informer ses citoyens sur la sécurité et la réglementation dans tous les pays étrangers. Visiter le site sur Cuba ... http://voyage.gc.ca/

Le président cubain Raul Castro a annoncé le 22 octobre 2013 le début du processus qui mettra un terme aux deux monnaies qui circulent depuis 19 ans sur l'île. Cliquer ICI pour en savoir plus sur les devises.

Voici quelques désagréments les plus signalés à Cuba:

- Vendeurs itinérants (vente d'articles et services comme: cigares, rhum, repas de langouste ou de l'assistance). Si vous n'êtes pas intéressé simplement dites non « no gracias! Les vendeurs (Jineteros) sont débrouillards et ne sont généralement pas agressifs.

- Les pickpockets et vols à la tire et l’arraché. Principalement dans les centres-ville et plus particulièrement dans les endroits bondés, ou lors d'un festival ou fêtes.

- Le vol des effets personnels non protégés à la plage. Ne laissez pas d'objets de valeurs sans surveillance à la plage. Lors de vos longues marches, demandez aux gens près de vous de surveiller vos effets. Le problème le plus commun est le vol de serviette de plage ... par d'autres touristes ... qui ont perdu la leur et ne veulent pas payer le 20 CUC de frais.

- Les drapeaux rouges sur la plage. La nage et la baignade peuvent parfois être dangereuses à cause de forts courants ou ressac, surtout lors de phénomène météorologique violent (vents forts, tempête tropicale ou ouragan).

Drapeau vert: faible risque, eau calme, Drapeau jaune: moyen risque, vagues modérés, Drapeau rouge: hautes vagues avec risque de forts courants ou ressac.

- Sollicitation pour fin de prostitution. Survient surtout dans la zone des centres-ville, dans les discothèques, et autour des hôtels budget près des villes et villages. Certains hôtels de Cuba ont adopté une politique d'interdiction de partage de la chambre (étranger et Cubain(e) pour éviter ce désagrément.

- Frais de surpoids des bagages. Certains agents d’enregistrement peuvent essayer de vous soutirer de l'argent en affirmant que vos bagages sont en surpoids, lors de votre vol de retour. Si vous êtes à peu près certain (attention, ne sous-estimer pas le poids de l'humidité dans vos vêtements!) que votre bagage est sous la limite de poids maximale, demandez à parler à un superviseur, les chances sont qu'il / elle va s'excuser en disant que c'était une erreur.

- Vol dans les bagages à l'aéroport. Le vol d'articles dans les bagages enregistrés est de plus en plus fréquent dans les aéroports cubains. Utilisez des attaches (tie-wrap) pour décourager ces personnes. Cette situation est totalement inacceptable et devrait être prise au sérieux par les autorités, car il s’agit avant tout d’une question de sécurité.

- Cigares contrefaits. Les cigares vendus dans la rue, plage, par les barmans, chauffeurs de taxi et autres, sont des contrefaits, même si ces cigares ont l'étiquette et le sceau d'une marque bien connue. Ils vous diront que les cigares ont été pris par quelqu'un qu'ils connaissent et qui travaillent dans la fabrique de cigares, ce n’est jamais vrai. Soyez avisé! Cela ne signifie pas qu'ils sont de mauvais cigares, mais simplement qu'ils sont des faux. Certains cigares contrefaits sont faits de feuilles de bananier!

- Confusion sur les prises électriques. Les hôtels ont soit des prises 110V ou 220V ou parfois les deux, et ils ne sont pas toujours étiquetés. Renseignez-vous auprès de la réception de votre hôtel si vous n'êtes pas sûr avant d'endommager votre équipement.

-Méduse bleue. Ils sont plus fréquents pendant les mois d'été, et peuvent parfois être rejetés sur la plage. Entrer en contact avec ses tentacules peut provoquer une réaction douloureuse.

- Larves de Linuche (Caribe): Durant les mois de mai et parfois juin, il peut se produire un phénomène naturel d'éclosion d'oeufs de Linuche Unguiculata, communément appelé « sea lice », « Seabather's eruption », « Thimble Jellyfish » ou « Caribe » par les Cubains. C'est un phénomène qui peut se produire au hasard n'importe où dans les Caraïbes et qui affecte aussi les côtes du sud des États-Unis, surtout la Floride. Il y a des années où les côtes de Cuba ne sont presque pas affectées, et d'autres années, il y en a plus. C'est au hasard! Ce phénomène est souvent relié aux fortes vagues et grands vents.

Le Linuche adulte mesure de 5 à 20 mm mais c'est leurs larves microscopiques de 0,5 mm (invisible à l'oil nu) qui affectent les baigneurs. Le contact prolongé avec la peau peut provoquer des rougeurs, boutons ou dermatite. Les gens ne sont pas tous affectés ou incommodés, ça dépend, aussi combien on est allergique. Ces larves s'infiltrent dans le tissu des vêtements.

Les tissus, cheveux et poils retiennent facilement ces petites larves. La mer prend alors une apparence de taches d'huile à la surface. La dermatite se produit lorsque ces larves sont privées de leurs éléments naturels, l'eau salée, alors ils relâchent une toxine « nématocyste » qui provoque l'irritation.

Les zones de la peau qui sont souvent les plus affectées sont: sous les vêtements mouillés (maillots, t-shirt), le cou et les épaules (à cause des cheveux longs et aussi dû au fait que ces larves flottent à la surface), et aussi les zones poilues.

En cas d'inflammation, il est préférable de consulter un médecin. Certains produits aident à soigner la peau irritée, comme des crèmes d'hydrocortisones, des comprimés d'antihistaminiques tels que du Benadryl, etc.

- Moustiques: À certaines périodes de l'année, surtout l'été, il est possible qu'il y ait des moustiques. Ils n'apparaissent généralement qu'au coucher du soleil. Il peut y en avoir très peu ou beaucoup en fonction des conditions climatiques, de la provenance des vents, de la période de l'année, etc.

Par mesure préventive, les Cubains procèdent à la fumigation des terrains entourant les hôtels, et ce, à tous les soirs. Mais il demeure toujours préférable d'apporter dans ses bagages un bon chasse-moustique (préférablement à base de DEET). Nous apportons toujours du Bizzz Bizzz, une crème (sans restriction pour les aéronefs) qui s'applique bien et est vraiment efficace ou son équivalent la crème Watkins

Depuis 2009, nous avons un site web exclusivement sur ce que vous devez savoir avant d'aller à Cuba. Il contient une foule d’informations utiles sur Cuba, son peuple, la langue, La Havane, les devises, l'électricité dans les hôtels, le visa touristique, la taxe de départ, la cuisine, les achats, etc., et une section de « trucs à savoir ». Nous avons visité la « Isla Grande » à plus de cinquante reprises. C'est une destination que nous connaissons bien.

Haut de page